Wednesday, July 27, 2016

NUKE DAESH !


Le Mal islamique frappe au-delà du champ de bataille, dans nos rues, sur les terrasses de cafés, dans les salles de concert, sur la Baie des Anges, dans les églises, bientôt dans nos chambres à coucher. Les cibles sont toujours les mêmes : des innocents, des gens heureux, des familles, des êtres désarmés, des enfants, des vieillards. Les réactions elles aussi sont toujours les mêmes : le chagrin et la colère, les condoléances et la compassion. Les bien-pensants exhortent à ne pas faire d’amalgame, comme si on s’était soucié pendant la Seconde Guerre Mondiale de ne pas mettre tous les nazis dans le même sac.
Cette drôle de Troisième Guerre mondiale qui a commencé depuis qu’un obscur Califat baptisé EIIL, Daech ou Daesh, l’a déclarée à tous ceux qui ne lui prêtent pas allégeance, contraint notre civilisation à muter. Deux modèles s’offrent à nous.
Le premier est celui de la peur. On compose avec le terrorisme en espérant que la prochaine attaque ne nous touchera pas. On brandit nos drapeaux, notre héritage culturel, notre ersatz de démocratie, et on serre les fesses. La population se divise, la xénophobie se propage, les extrémismes prospèrent, le désordre s’installe.  
Le second modèle est celui d’une société sous haute surveillance, ultra sécurisée, de type totalitaire, une version moderne de « 1984 ». On multiplie les patrouilles, les caméras, les fouilles, les barrages, les portiques de sécurité, les arrestations, les purges. A l’extérieur, on bombarde gentiment Daech, en sachant que chaque attaque rend cet Etat plus fort et plus déterminé, telle une entité monstrueuse se nourrissant du feu de l’ennemi.
Ces deux modèles que nous proposent nos politiciens ont leurs défauts et leurs avantages. Mais ils ne mènent pas au bonheur.
Existe-t-il  une troisième voie ? Si l’on s’en réfère à la notion d’engagement prôné par Sun Tzu dans « L’Art de la guerre » : Ceux qui possèdent les vrais principes de l’art militaire ne s’y prennent pas à deux fois. Dès la première campagne tout est fini. A cette condition, vous ménagerez la vie de vos soldats, vous affermirez votre pays, vous augmenterez la splendeur et la gloire de l’Etat, et le prince ainsi que ses sujets vous seront redevables de la douce tranquillité dans laquelle ils couleront désormais leurs jours . Le célèbre général chinois concluait : « L’essentiel est dans la victoire et non dans les opérations prolongées ».
Hollande a dit que la guerre serait longue. Donc ce n’est pas gagné. Notre président devrait peut-être lire « L’art de la guerre ».


En 1945, le président Harry Truman a employé l’arme nucléaire pour mettre un terme à la Seconde Guerre mondiale. A Hiroshima et à Nagasaki, les populations étaient innocentes. A Raqqa, ce n’est pas le cas. Une bombe lâchée sur Daech réduirait le Mal à néant. Inutile de recourir à la dissuasion, ces gens-là n’ont pas peur de la mort. Les exterminer comblerait même leurs vœux. A la différence d’al-Qaida, la cible est circonscrite. Profitons-en. L’arme nucléaire détruira les racines du Mal qui nourrit les fantasmes pervers des esprits malléables et qui colle une idéologie à la haine, aux frustrations, à la bêtise humaines. Atomiser Daech nous ôterait également du doute proche de la certitude que ce foyer du terrorisme mondial sert les intérêts de ceux qui nous gouvernent. 
Nuke Daesh ! 
Le droit au bonheur qu’on nous interdit aujourd’hui est à cette condition.     

Wednesday, July 13, 2016

MARILYN X

 PREMIÈRES RÉACTIONS !


"UN THRILLER PASSIONNANT, NERVEUX AU SCÉNARIO AUDACIEUX"
(L'Express)

"REDOUTABLEMENT EFFICACE CE LIVRE, REDOUTABLEMENT"
(Unwalkers)

"PHILIP LE ROY NOUS EMMÈNE, AVEC CET THRILLER HALETANT
AUX CÔTÉS DE MARILYN MONROE ET PRÉSENTE UNE THÈSE
PLAUSIBLE  DE SA DISPARITION, AUSSI STUPÉFIANTE QU’INÉDITE"
(Delph La Bibliovore)

"ÉCRIT AVEC LES ARMES D'UN MAÎTRE DU THRILLER,
CE ROMAN SE DÉVORE ET LAISSE AU LECTEUR CETTE QUESTION EN SUSPEND,
CE QUI EST LE SIGNE DE SA RÉUSSITE:
 ET SI C’ÉTAIT VRAI CE SERAIT MONSTRUEUX, MAIS QUAND MÊME..."
 (Le Salon Littéraire)

"UNE CONSTRUCTION HYPER ORIGINALE, UNE ÉCRITURE FLUIDE,
UNE STYLE ACCROCHEUR ET UNE INTRIGUE ABSOLUMENT GÉNIALE...
C'EST MAGIQUE, ÉPOUSTOUFLANT, SURPRENANT..."
 (Dealer de lignes)

"UN THRILLER PARTICULIÈREMENT DUR ET BIEN FICELÉ"
(La Libre Belgique)

"PHILIP LE ROY SAIT TENIR EN HALEINE SON LECTEUR
JUSQU'AU TWIST FINAL... ET SI SA VERSION ÉTAIT VRAIE?
(Chocoladdict)

"UN ROMAN PASSIONNANT AU CŒUR DE L'AMÉRIQUE
SUR LES TRACES DE LA PLUS CÉLÈBRE FEMME DE SON ÉPOQUE.
 FASCINANT."
(La Parenthèse Librairie)

"UN THRILLER A LA FOIS TENDRE ET VIOLENT, DUR ET ÉMOUVANT"
(Conseils Polars de Pietro)

"COURT, PERCUTANT, INNOVANT ET POURTANT TOUT EST DIT"
(Léa Touch Book)

"UNE LECTURE PASSIONNANTE"
(Phenixweb)

"MARILYN X EST UN POLAR PÉTRI AU MYSTÈRE ET AU SUSPENSE,
UNE ODE A LA DIVA"
(FNAC La Défense)

"PHILIP LE ROY RÉUSSIT À ÉVEILLER EN NOUS UNE CURIOSITÉ INÉDITE"
(Librairie du Tramway)

"UN ROMAN-DOCUMENT D'UNE GRANDE QUALITÉ, SERVI PAR UNE PUISSANCE NARRATIVE REMARQUABLE"
(k-libre)

"UN THRILLER HALETANT D'UNE GRANDE INTELLIGENCE"
(Le monde enchanté de mes lectures)

"EN 1962, MARILYN MONROE EST DEVENUE LA FEMME A ABATTRE.
A PARTIR DES FAITS RÉELS,
PHILIP LE ROY REFAIT A SA MANIÈRE L'HISTOIRE.
ET ELLE EST SIDÉRANTE!"
(Rolling Stone)

"UN SUSPENSE HALETANT OU NORMA JEANE BAKER REPREND VIE"
(Librairie Les Petits Papiers)

"MARILYN X EST LE DIAMANT NOIR DANS L’ŒUVRE DE PHILIP LE ROY
QUI SIGNE LÀ SON PLUS BEAU ROMAN"
(Guillaume Richez)

"UN COCKTAIL INTELLIGEMMENT SERVI D'AMOUR,
 DE POUVOIR ET DE FRIC"
(Encre Noire)

"LA REVANCHE D'UNE BLONDE...
ET SI C'ÉTAIT VRAI?"
(Elle)






Wednesday, March 23, 2016

Si tu pleures face à l'ennemi, tu lui procures de la joie
Si tu l'insultes, tu le fais rire
Si tu parles de lui, tu le rends fier
Si tu ne fais rien, tu lui donnes l'avantage
Si tu dresses des murailles, tu entres dans son jeu
Si tu soulèves des montagnes pour l'arrêter et le juger, tu en fais un héros
Si tu l'écrases sans rien dire, tu en fais une blatte

Telle est la Voie.

Friday, February 26, 2016

FIN D'UNE AVENTURE


Une aventure se termine.
En tant qu’auteur de thriller, mes histoires ont toujours été imprégnées par les miasmes et les lumières du monde contemporain. Il m’était donc difficile de passer à côté de la plus grande menace planétaire de notre ère. Deux romans furent nécessaires pour remonter aux sources du mal : « La Porte du Messie » et « L’Origine du monde ». 



Les médias incultes, paresseux et peureux, qui ont par dessus tout horreur de la complexité, se sont méfiés des vérités sulfureuses que contenaient ces deux livres annonciateurs du fléau mais aussi d’un salut possible. Depuis leur publication, mes craintes ont rejoint celles de Martin Luther King qui disait : «  Ce qui m’effraie ce n’est pas l’oppression des méchants, c’est l’indifférence des bons ». Face au danger, la France s’est souvent illustrée par son insouciance augurant une inévitable collaboration avec l’ennemi.
Avec la complicité de Guillaume Hervieux, j’ai utilisé mes armes, les mots. J’ai humblement pris la suite d’illustres prédécesseurs auxquels je me garderai de me comparer bien sûr et qui en leur temps nous avertirent du même danger : Bossuet dans « Panégyrique de Saint Pierre Nolasque », Chateaubriand dans « Mémoires d’Outre-tombe », Condorcet dans « Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain », Flaubert dans « Lettre à Madame Roger des Genettes », Montaigne dans ses « Essais », Montesquieu dans « De l’esprit des lois », Tocqueville dans « De la démocratie en Amérique » Vigny dans « Journal d’un poète », Voltaire dans « Questions sur l’encyclopédie », Malraux….
J’ai fait ma part.
Bientôt je tournerai la page de la religion, mais les livres resteront et l’actualité se chargera de mettre les points sur les « i ». 
Pour mon prochain roman j’aborde d’autres rives, d’autres rêves.
Je me suis payé le luxe de la plus grande héroïne de thriller dont on puisse rêver : Marilyn Monroe. 
Le roman s’intitulera « Marilyn X » et sortira le 19 mai. Je vous en reparle très vite. 
Je tenais ici à remercier les milliers de lecteurs qui me suivent sur des sujets parfois difficiles et anxiogènes. Merci aussi aux bloggeurs passionnés et aux quelques journalistes qui ont soutenu « La Porte du messie » et « L’Origine du monde ». Je vous propose à tous une dernière séance de dédicace au salon du livre de Paris le 19 mars.
D’ici là, portez-vous bien. Et à moins de vous intéresser à la météo, aux résultats sportifs, aux annonces publicitaires, aux déclarations des politiciens et à la bassesse humaine, coupez le robinet des médias qui pollue votre environnement et continuez à lire des romans. Vous resterez libres.


Thursday, January 21, 2016

BEST OF 2015

Ce que j'ai vu, lu et écouté de meilleur en 2015.
Il y a plein d'autres bonnes choses mais j'ai juste mis le top du top.







Wednesday, January 06, 2016

Bande-annonce de LA BRIGADE DES FOUS

Avis aux producteurs !
Voici la bande-annonce de LA BRIGADE DES FOUS signée Emmanuel Forat. Le réalisateur a dirigé pendant une semaine sur la Côte d'Azur un casting de dingos pour montrer à quoi ressemblerait une adaptation de la série littéraire en série télévisée. On pourra apprécier la mise en scène, la musique, le montage.
Attention, ça envoie!




Friday, January 01, 2016

REBELLE ANNÉE A TOI !

2015 is dead.
Une année en moins avant de mourir.
Tic tac tic tac,
Le compte à rebours continue, il ne s’arrêtera qu’à la tombe.
Que pourrais-je te souhaiter l’amie ou l’ami ?
Trois choses.
Du temps, bien sûr,
Car le temps est ta richesse,
Elle s’évalue en nombre de jours qu’il te reste à vivre.
Elle t’est donnée à ta naissance.
Le temps t’est compté, plus que le fric.
Tu ne peux pas en gagner, mais tu peux en perdre.
Supprime donc tout ce qui t’en fait perdre.
Je te souhaite aussi la santé, car c’est là que réside ton vrai pouvoir,
Le pouvoir de profiter de chaque moment
Et d’en tirer de la joie.
La troisième chose que je te souhaite c’est d’être libre.
Contrairement aux deux premières, celle-ci ne dépend que de toi.
Si tu veux être libre, n’attends rien de personne,
Ne fais pas comme les autres,
Ne pense pas comme tout le monde,
Ne suis pas leurs règles.
Va là où il n’y a pas de chemin,
Crée ta propre voie,
Ne crois pas les médias,
Fais le contraire de ce que te dit la pub ou la télé,
Reviens à l’essentiel,
Respire de l’air pur,
Bois de l’eau,
Gorge-toi de soleil,
Ne vote pas,
Ne deviens pas un membre ou un adhérent,
Porte les mêmes fringues.
Si tu veux être libre,
Aime avant de détester, 
Apprends avant d’aimer,
Remets-toi en question avant d’apprendre, 
Et oublie ton putain d’ego.
Vis avant de mourir !
Commets le bien ou commets le mal, mais fais-le sans te cacher derrière un groupe, une organisation, une religion ou une idéologie. Fais que ce soit toi qui décide.
Ne programme plus ta vie en fonction du calendrier ou de ta retraite de merde.
Souhaiter « Bonne Année » c’est déjà du conditionnement pour éviter de jouir du temps présent.
Tic tac tic tac.
Pour les 365 jours à venir, voici donc les vœux que je t’adresse,
Un gros paquet de temps, une bonne santé et ta liberté.
Je ne me fais pas d’illusion, les habitudes reprendront vite le dessus.
Ton 2016 risque de ressembler à ton 2015.
Tu te dis qu’il y aura toujours 2017 pour changer les choses,
Encore une année de moins avant la mort.
Tic tac tic tac.
Cependant, si tu essayes, ne serait-ce qu’une journée
De ne plus être un mouton ou une autruche,
D’accord tu passeras pour un marginal et un subversif,
Mais tu verras des choses que tu n’as jamais vues
De liras des choses que tu n’as jamais lues
Tu éprouveras des sensations que tu n’as jamais éprouvées
De feras des choses que tu n’as jamais faites.
Tu finiras ton 2016 en te disant peut-être : « Putain, c’était bien ! »
Tu n’auras plus besoin de compter les années qu’on t’envoie à la gueule.
Il n’y aura plus que des moments présents.
Bonne journée à toi.