Friday, May 30, 2014

LA FRANCE A PEUR ET LES ÉTRANGERS SONT NULS



Comme l'a dit Stephen King, ce n'est pas vous qui jugez le livre, mais le livre qui vous juge. Depuis trois semaines que LA PORTE DU MESSIE est disponible en librairie, analysons la réaction que ce livre a provoquée. Ce qui frappe avant tout c'est justement l'absence de réaction chez de nombreux médias face à un roman qui remet le Coran en question!

ET POURTANT il s'agit d'une première dans l'histoire de la littérature.
ET POURTANT les conditions dans lesquelles est né LA PORTE DU MESSIE sont loin d'être banales.
ET POURTANT ce roman éclaire sous un nouvel angle une actualité diffusée en flux continu et rectifie les inepties proférées dans les médias.
ET POURTANT l'intrigue, basée sur des faits réels, est bien plus incroyable que le plus tordu des thrillers.

Je mesure au passage l'audace qu'il a fallu à mon éditeur le Cherche Midi pour publier LA PORTE DU MESSIE et croire à la portée de ce roman. Les Parisiens pourront assurément le constater la semaine prochaine sur les murs du métro.

Je remercie ici tous ceux qui ont déjà lu  LA PORTE DU MESSIE malgré l'omerta et qui font son succès grâce au bouche à oreille. Je remercie tous ceux qui ont osé le chroniquer. Vous vous reconnaîtrez forcément. Vous êtes aussi indispensables à un auteur qu'un micro à un chanteur. Et, sans vouloir me comparer à mon maître à penser, si Pierre Desproges était encore vivant et publiait aujourd'hui un livre, je suis sûr que vous seriez les premiers à en parler.

On peut donc se poser la question sur les causes de cette léthargie intellectuelle chez les médias et supposés "intellectuels" français. Pourquoi s'abriter derrière la pensée commune, s'engluer dans le politiquement correct, défendre le vide et ne célébrer que la célébrité, au point d'endormir les trois quarts de la population et de faire naître une soudaine radicalisation chez les autres, excédés par autant d'inertie ?

La France ne bouge pas, tout simplement parce que la France a peur. Les Français sont devenus des autruches. La tête dans le sol et le cul en l'air. Prêt à se faire baiser! Une Coupe du monde de foot, des applications sur Smartphone et un chèque en fin de mois suffisent à maintenir une apathie bêtifiante! Le terrain est balisé pour l'arrivée au pouvoir des extrémismes religieux et politiques, les deux étant étroitement liés. Pour réveiller les masses, inutile de compter sur ces médias pusillanimes qui se décrédibilisent à force d'asséner les mêmes conneries, ni sur la littérature assassinée par des ouvrages consensuels et mous du genoux vite adaptés au cinéma pour les rendre accessibles aux analphabètes.
Alors non, il n'y aura plus de Pierre Desproges pour nous secouer.
Pour le plaisir et avant de partir en tournée promo en Belgique où je verrai comment réagissent à leur tour nos voisins du Nord à LA PORTE DU MESSIE, je vais vous citer un extrait de ce que ce grand monsieur écrivait en 1981 et qui aujourd'hui ne serait pas publiable :

"Le Qatar compte à peine plus de 100 000 habitants pour une superficie de 22 000 kilomètres carrés. Toutes proportions gardées, force est de constater qu'il y a dix fois moins de bougnoules au Qatar que dans les Bouches-du-Rhône. Je dois dire que ça m'énerve. Pourtant, je ne suis pas raciste, surtout depuis que je vis avec deux aspirateurs de couleur. Le roi des Qatareux s'appelle l’Émir du Qatar. Boursouflé de dollars grâce aux huiles grasses qui coulent sous ses babouches, il batifole mollement dans de suaves Bretonnes exilées qui lui titillent le pédoncule quand il regarde ses vidéocassettes polissonnes..."







0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home