Thursday, April 05, 2007

300


Putain la claque ! Comme l’annonce l’affiche anglaise, il y en a qui ne vont pas apprécier. Zack Snyder dont le nom sonne déjà comme un cri de guerre avait dépoussiéré le film de zombies avec L’armée des morts, à réveiller les morts justement ainsi que tous les spectateurs vautrés sous leur seaux de pop-corn.
Politiquement, moralement, idéologiquement, éthiquement, historiquement incorrect, 300 va faire grincer des dents. Défiance à l’égard de la loi vérolée par les traditions, mépris du pouvoir politique corrompu, eugénisme, culte de la souffrance qui transcende l’individu, art de la guerre… cela change des discours tièdes et formatés de nos candidats à la présidentielle.
Après Cecil B. De Mille et William Wyler, après Stanley Kubrick, après Ridley Scott, Zack Snyder renouvelle à son tour le péplum. Car 300 est une expérience ultime, totalement inédite, indescriptible par les seuls mots. Les couleurs sombres vous éclatent en pleine figure, les textures déteignent sur votre rétine, le métal s’y entrechoque et investit la bande son à coups de riffs. Chaque image est un tableau qui va se graver dans le cortex du spectateur éclaboussé par les giclées de génie. Des images, il y en a 24 par seconde. Comptez combien de chef-d’œuvres vous avez vus pendant 1h55 ! A faire passer le Louvres pour une MJC. Toutes ces toiles de maîtres sont reliées par une narration aussi pointue qu’une lance, des dialogues taillés au glaive de Léonidas et l’on sait combien il était affûté.
Et puis, au milieu de ces décors dantesques et de ces batailles hallucinées, il y a Lena Headey, dont la beauté et la présence balayent tous les effets numériques.

1 Comments:

Blogger pampa said...

si je peux.....
oui
c'est une vrai tuerie ce film...
faut oublier les critiques de merde, des journaux bobo, et le prendre comme un film et non de la propagande.
film culte.
ca me fait penser qu'ilfaudra que je jette un oeil à la BD

1:30 AM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home