Thursday, February 22, 2007

Sortie de LA DERNIERE ARME


Jeudi 22 février. Sortie de La dernière arme. Je quitte mes personnages et le monde dans lequel j’ai vécu pendant deux ans pour sauter à pieds joints dans le monde réel qui ressemble étrangement à celui dans lequel j’ai plongé mon héros. Rien n’a changé depuis que j’ai commencé à écrire La dernière arme. L’humanité est plus que jamais décimée par la connerie, l’intérêt, la pollution, les catastrophes naturelles, le nationalisme, le patriotisme, la religion, la grippe aviaire, les pesticides, les médicaments… Abêtie par la culture et les loisirs de masse débilitants, les programmes télé, les infos insignifiantes, les idées reçues, le politiquement correct, les donneurs de leçon, la surconsommation... Contrôlée par les satellites, l’informatique, Internet, les cartes de crédit, les fichiers, les téléphones cellulaires, les radars… Tout va bien, La dernière arme est encore plus d’actualité qu’il y a deux ans. Par chance, Dan Brown n’a pas traité le sujet et l’on ne pourra pas me taxer de surfer sur une vague que son succès aurait déclenchée.
Côté héros, de qui dispose le monde ? Apparemment, le personnage principal est toujours George Walker Bush qui se prend pour Alexandre Le Grand. Mais je suis sûr qu’Oliver Stone prépare déjà une épopée flamboyante sur GWB à la manière de JFK. Quel héros pourrait sauver la planète ? Pas le mien en tout cas, car ce n’est la tache, ni l’ambition de Nathan Love. Partagé entre la philosophie bouddhiste qui prêche l’éradication des origines de la souffrance et la philosophie nietzschéenne qui incline à accepter le monde tel qu’il est, Nathan ne bouscule les choses que lorsqu’il est sous influence. D’une femme en général.
Qui peut donc sauver la planète ? Quelle arme utiliser? Il y en une. La dernière.
Les deux pieds désormais dans le réel, je sors de mon érémitisme pour faire face aux lecteurs, aux journalistes, aux critiques, aux questions. Comment vendre La dernière arme en quelques secondes ? En racontant les trois disparitions incroyables qui ouvrent le roman ? En déclarant que j’ai inventé des terroristes du Bien perpétrant des attentats complètement inédits ? En évoquant le mal infâme et les choses magnifiques sur lesquels j’ai braqué mes projecteurs ? En annonçant au lecteur qu’il risque d’être méchamment secoué, voire choqué au fil des 600 pages, à cause de la violence, du rythme, des combats, du sexe, des rebondissements, des révélations, conçus dans le but ultime de kiffer grave jusqu’au dénouement ?
J’écris pour les jeunes nourris au rock et au cinéma, qui n’ont jamais lu parce que la littérature blanche est devenue sale et que la littérature noire est devenue grise. J’écris pour les moins jeunes qui aiment se shooter au verbe et dévorent un bouquin comme ils dévorent un film. Je veux manipuler les lecteurs, les empêcher de dormir, leur donner envie de coucher avec mes personnages, les faire voyager, rêver, cauchemarder. Sans déroger à ma règle de trois: Vérité, Imagination, Honnêteté.
Mon roman investit les librairies. J’espère qu'il rencontrera ses fidèles.
Je suis confiant car j’ai vendu mon âme au Diable Vauvert.

10 Comments:

Blogger pampa said...

je l'aaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiiiiii

6:09 AM  
Blogger Philip Le Roy said...

Coooooooooooooooooooooooooooool

6:19 AM  
Blogger pampa said...

yes
il est tres beau par ailleurs
bon fait 15 degres à lyon vous pourrez venir en kimono si vous ne valsez pas à vienne
bon bah, je finis "l'homme qui voulait tuer l'empreur" de t d day et je suis à vous

6:38 AM  
Blogger pampa said...

explication

quand je relis mes "comments", cela fait un peu fan de laurie.....
à mon âge avancée, de plus, ca paut faire mal
Mais bon, à ma décharge je suis un gros lecteur de polars et d'autres, et quand on tombe sur un auteur de cet acabit, on a le besoin de le faire partager et découvrir aux autres
that s all folks

7:27 AM  
Blogger Olivier said...

Ah ah, tres bonne nvlle !

Un ptit tour a la fnac s impose aprés le taf.
Je me demande tout de meme si je ne vais pas me relire "le dernier testament" avant de me plonger dans "la derniere arme", histoire de me ré-imprégner de l ambiance en general et du caractere du personnage principal en particulier.

Je me permet une petite remarque perso en rapport avec un passage du billet :
Comme bcp j ai lu que le bouquin de D. Brown et le votre ont ete mis en parallele par quelques magazines. Mais en tant que simple lecteur, et sans vous cirer les pompes, je trouve qu il y a comme un leger gap entre les 2 romans. Autant j ai lu "le dernier testament" pratiquement d une traite et avec un reel plaisir, autant je n ai pris aucun interet a lire "da vinci code". De plus je n ai pas considere que les romans traitaient vraiment du meme sujet.

Je conclue par une petite question : vos livres sont ecrits de facon tres "cinematographique", les scenarii sont bien ficelés & les personnages charismatiques, avez vous eu des contacts pour des adaptations ciné?

a+ et bon courage pour toute la promo de "la derniere arme"

8:41 AM  
Blogger f.garden said...

Salut Phil,
Je dis toujours qu'il n'y a pas de hasard mais des évènements troublants !! Je passe par hasard aujourd'hui sur ton blog pour découvrir que ton livre est sorti ! Je croyais que ce n'était que fin mars.. Je file donc à la Fnac dès demain puisque là, je suis de garde !! Il faudra que j'attende un peu...
Je suis friand de le lire enfin...
A très bientôt pour mes commentaires !

1:21 PM  
Blogger Raven said...

BRAVO !!! Je me suis régalée, de l'angoisse, du dépaysement, ...Ce nouveau volet des aventures de Nathan Love est tout simplement FABULEUX.
Rendez-vous à Lyon :o)

1:35 AM  
Blogger Philip Le Roy said...

ça fait chaud au coeurs des lecteurs comme vous et ça donne envie de secouer Nathan Love pour qu'il n'en reste pas là.
Pour les contacts ciné, Olivier, il y en a mais cela prend du temps car il faut des dollars. Rien que le chapitre 146 de "La dernière arme" c'est le budget de dix films français. Patientons, donc...

6:23 AM  
Blogger ti_gwen said...

This comment has been removed by the author.

12:12 PM  
Blogger ti_gwen said...

Un grand merci a vous Philip Le Roy. Je reviens de la fnac et quelle ne fut pas ma surprise de trouver un bon gros pavé de 600 pages narrant les nouvelles aventures de Nathan Love!!!
Très axé cinéma, j'ai decouvert le plaisir de lire un policier a 21ans, l'été dernier, en lisant le dernier testament. Aucun film ne m'avait procuré autant d'emotions. Tout ce que j'attendais d'un thriller etaient réunis en un livre. Ah l'interrogatoire du japonais...CULTISSIME.
Je ne pouvais esperer ce que j'ai trouvé a la fnac aujourdhui. Cette nuit je ne dors pas.

8:42 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home