Thursday, October 07, 2010

NOTE DE L'AUTEUR

A l'occasion de la sortie de LA DERNIERE FRONTIERE, je vous dévoile ci-dessous la note que j'ai écrite en guise de préface:

La race humaine a complexifié le monde au-delà de tout entendement. La réalité se confond avec la fiction. Les guerres ressemblent à des jeux vidéo. Les médias nous racontent des histoires. Une poignée de personnes détient un pouvoir qui a dépassé celui de Dieu, les shamans ont cédé la place aux scientifiques, le reste de la population est réduit à des comportements stéréotypés. Les dons naturels de l’homo sapiens sont remplacés par des facultés artificielles, comme la télépathie téléphonique, le déplacement motorisé, l’ubiquité en réseau, la pyrokinésie par satellite, l’orientation GPS, la cognition électronique, la voyance télévisuelle, l’invincibilité bactériologique, la santé en mode chimique ou la pensée assistée par ordinateur. L’homme moderne n’utilise plus qu’une infime partie de ses capacités mentales et physiques.
A partir d’un tel constat est née l’idée de ce roman. Il propose d’ouvrir les yeux, d’activer les neurones et d’y prendre du plaisir.


Bonne lecture les amis...

1 Comments:

Anonymous Nathalie said...

Le monde dans lequel nous vivons a effectivement bien changé. La race humaine a changé : certains s’éloignent trop de l’essentiel, pour s’approcher du superficiel.
Le manque d’ouverture, de tolérance, de compassion envers autrui n’a jamais été si criant, sans parler de la politique d’immigration française qui me donne la nausée et le mot est faible.
Se rapprocher de l’essentiel : les autres. Ne pas dépasser le bout de son être est criminel de nos jours. Trop d’humains ont le cœur qui s’assèche, et refuse de voir vraiment !
Alors je dis un vrai OUI pour garder mes yeux ouverts, toujours partante pour activer mes neurones vous le savez, et prendre du plaisir à découvrir vos livres comme toujours.
A très bientôt.
Nathalie.

2:33 AM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home