Thursday, November 22, 2007

Le jour où l'Histoire s'arrêta

La grève des scénaristes américains a au moins le mérite de montrer au monde que sans un auteur, il n’y a plus d’histoire, plus de série, plus de talk show, plus de film sauf ceux qui ne requièrent pas de scénario comme Transformers ou Resident Evil 3 . Les acteurs redeviennent muets, les voitures restent au garage, les méchants se tiennent sages et les flics sont au chômage. Les séries s’arrêtent brutalement, Jack Bauer ne peut plus sauver l’Amérique, et les ménagères sont encore plus désespérées. Les animateurs ont soudain beaucoup moins d’esprit, les présentateurs sont moins prolixes. On prend conscience que le monde qui nous entoure est entièrement écrit et dialogué par des scénaristes. Et que notre perception des choses a été déjà pensée par un dramaturge. Je me plais aussi à imaginer un film catastrophe où tous les auteurs de la Terre s’arrêteraient de travailler. Cela pourrait s’appeler Le jour où l’Histoire s’arrêta.

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home